Médiologie
In medias res

Accueil > Publications > Articles de Médium > L’Église médiatique au défi de la Réforme numérique

Médium 54 « Le siècle du smartphone » (janvier-mars 2018)

L’Église médiatique au défi de la Réforme numérique

Tous pasteurs

par Philippe Guibert

Publié le : 28 mars 2018. Modifié le : 26 juillet 2020

Un nouveau pouvoir spirituel dont le bras armé est le journalisme d’investigation, concurrencé et stimulé par les médias sociaux, bouleverse les conditions et les rythmes de l’autorité politique.

Auguste Comte a défini le pouvoir temporel comme celui qui détermine ou empêche les comportements, par la force ou l’incitation, notamment celle de la richesse. Quant au pouvoir spirituel, sa « destination est le gouvernement de l’opinion », les deux pouvoirs « concourant au maintien de l’ordre social ». Qui gouverne l’opinion, de nos jours, afin de la diriger vers ce qui la regarde ? Comte ne voyait pas sans inquiétude le pouvoir spirituel du journalisme succéder à celui de l’Eglise, à la place de celui de l’Éducation qu’il appelait de ses vœux. Dans le prolongement de cette réflexion comtienne, Régis Debray, en particulier dans L’Emprise (1999), montrait que tout pouvoir spirituel est lié à l’idée capitale d’une époque, et qu’il regroupe « les fonctionnaires du sacré social ». Le nôtre, ce sont les droits de l’homme qui, à défaut d’être une politique, sont bien notre religion civile. Et nos fonctionnaires, après le clerc et l’intellectuel, sont les journalistes. C’est ainsi que le pouvoir médiatique devient le pouvoir ecclésiastique d’aujourd’hui, celui qui « ne contraint pas, mais conditionne ».
Dans cette définition d’un droit de regard presque infini, l’impasse est faite sur la boite noire de la transparence, si l’on ose dire : les technologies et les institutions qui vont lui permettre d’être notre idéologie démocratique, celle du pouvoir spirituel de notre époque, idéologie et pouvoir auxquels il est si difficile de s’opposer, puisqu’ils vont de soi, sans avoir besoin d’être explicités ni formalisés – c’est une définition possible du consensus.

Accueil

Thématiques